A l’invitation de Geneviève Giuge-mattone, Pour faire plaisir

A l’invitation de Geneviève Giuge-mattone
Pour faire plaisir….
Une histoire pour bien finir l’année
Le jeu s’appelle une réunion d’ami (e)sur . L’idée est de voir qui lit une publication sans photo. Si personne ne lit mon mur, ça devrait être une expérience éphémère. Mais si tu lis ce message, fais un commentaire en utilisant qu’un seul mot à propos de nous. Juste un seul mot … un lieu qui te fais penser à moi, un passe-temps, un sport, un film, ….
Après ça, copie ce message sur ton mur, et à mon tour je te laisserais un mot. S’il te plaît ne laisse pas un mot sans prendre le temps de copier le texte, ça gacherais le jeu.

Ce que c’est que la mort, Ne dites pas : mourir ; dites : naître

Ce que c’est que la mort
Ne dites pas : mourir ; dites : naître. Croyez.
On voit ce que je vois et ce que vous voyez ;
On est l’homme mauvais que je suis, que vous êtes ;
On se rue aux plaisirs, aux tourbillons, aux fêtes ;
On tâche d’oublier le bas, la fin, l’écueil,
La sombre égalité du mal et du cercueil ;
Quoique le plus petit vaille le plus prospère ;
Car tous les hommes sont les fils du même père ;
Ils sont la même larme et sortent du même oeil.
On vit, usant ses jours à se remplir d’orgueil ;
On marche, on court, on rêve, on souffre, on penche, on tombe,
On monte. Quelle est donc cette aube ? C’est la tombe.
Où suis-je ? Dans la mort. Viens ! Un vent inconnu
Vous jette au seuil des cieux. On tremble ; on se voit nu,
Impur, hideux, noué des mille noeuds funèbres
De ses torts, de ses maux honteux, de ses ténèbres ;
Et soudain on entend quelqu’un dans l’infini
Qui chante, et par quelqu’un on sent qu’on est béni,
Sans voir la main d’où tombe à notre âme méchante
L’amour, et sans savoir quelle est la voix qui chante.
On arrive homme, deuil, glaçon, neige ; on se sent
Fondre et vivre ; et, d’extase et d’azur s’emplissant,
Tout notre être frémit de la défaite étrange
Du monstre qui devient dans la lumière un ange.
Victor Hugo Les Contemplations.

” La galette des Rois et la fève cachée : Ne te détourne pas de cette image sous prétexte qu’elle te semble désuète et dépourvue de sens

” La galette des Rois et la fève cachée : Ne te détourne pas de cette image sous prétexte qu’elle te semble désuète et dépourvue de sens. Crois-tu que la fève soit par pure fantaisie dissimulée dans la galette ? Que non. Il y a là plus de savoir qu’en un livre. La fève, depuis la plus haute antiquité figure le soleil encore enfoui sous l’horizon – dans la terre. Elle est la lumière encore prisonnière de la matière. La terre, la voici figurée – comestible – par la galette. Comestible, c’est à dire nourricière comme une mère. Elle est enceinte d’un soleil.
On disait autrefois que dans les fèves se dissimulaient les âmes des morts, et qu’au premier frémissement du printemps elles se revigoraient et montaient au jour, attirées qu’elles étaient par la lumière nouvelle. Quel espoir fou dans cet humble légume ! Les morts ne sont enfouis que pour revivre, germer comme la graine, comme le soleil tombé au crépuscule et renaissant à l’aurore. Le deuil d’hiver est, pour ceux qui savent lire les images naïves, un long et riche travail d’enfantement. “
(L’Ancêtre)

La parole conteuse est servante de la caresse

La parole conteuse est servante de la caresse. Elle garde une porte entrouverte sur cet autre lieu de nous-mêmes, sur cette chambre au fond de nous où nous n’attendons rien de plus qu’une tendresse un peu magique, un murmure, je ne sais quoi qui nous ferait soupirer d’aise. (Le rire de la grenouille)

Ci-dessous quelques nouvelles des artistes de l’Atelier Gougaud :, Tout d’abord, au Mandapa (profitons-en tant qu’il survit) Réservations ici :…

Ci-dessous quelques nouvelles des artistes de l’Atelier Gougaud :
Tout d’abord, au Mandapa (profitons-en tant qu’il survit) Réservations ici : http://www.centre-mandapa.fr/?p=5144
- La délicieuse Nathalie Léone le 11 janvier 2018 avec son spectacle : ” Le ciel a du génie – Vie et presque mort de Daniel Liebevich
- L’ébouriffante Sandrine Rouquet le 23 janvier avec « Akbar le Grand, un Moghol qui fait légende »
- Et puis la très pétillante Odile Burley, le mardi 16 janvier à la Ruée vers l’orge dans ” Les métamorphoses de l’amour ” : 6, rue des Fontaines du Temple – 75003 Paris (M° Temple ou République) à partir de 19h15 avec une scène ouverte. Résa : conteursencompagnie@gmail.com (c’est mieux de réserver :le lieu est petit)

Ce matin à Soulac, cérémonie des voeux de Xavier Pintat Sénateur Maire en présence des habitants et de nombreux Élus du Médoc, prise de…

Ce matin à Soulac, cérémonie des voeux de Xavier Pintat Sénateur Maire en présence des habitants et de nombreux Élus du Médoc, prise de paroles du 1er Adjoint et de Xavier,bilan des travaux réalisés et bilan économique, un bilan positif, et sans augmentation des impots malgré la baisse drastique des dotations de l État….Après les discours un momentconvivial autour du pot de l’amitié…En photo, ma collègue Roxane Maury,Xavier Pintat,et votre serviteur…Bonne soirée les Amis Bises

Que le mouvement de la vie vous soit précieux dans ce qu’il apporte de transformation et qu’à vos oiseaux intérieurs, vous offriez de…

Que le mouvement de la vie vous soit précieux dans ce qu’il apporte de transformation et qu’à vos oiseaux intérieurs, vous offriez de librement voler grâce à votre soin, votre élan, votre créativité, votre affection, votre élévation, votre émotion, votre ardeur, votre cadence, votre battement de cœur, votre attitude, votre aspiration, votre rire, votre mouvement, votre humour, votre compassion, votre tendresse, votre écoute, votre danse, votre enthousiasme, votre poésie, votre harmonie, votre passion, votre musique, votre désir, votre liberté.
Je vous souhaite tout cela qui ne rimerait à rien sans Amour.
Très belle année à vous.
Do

## Des porcs, des petites cochonnes ou des grosses cochonnes

## Des porcs, des petites cochonnes ou des grosses cochonnes. ##
J’ai beaucoup de mal à comprendre le rapport qu’il y a entre les hommes libidineux qui ne respectent pas les femmes et les porcs. De même qu’entre les femmes qui aiment le sexe et les cochonnes (petites cochonnes ou grosses cochonnes).
J’ai entendu dire que les bonobos étaient super branchés sexe.
Pourtant, on ne dit jamais d’un homme lubrique aux mains baladeuses qu’il est un bonobo. Ni d’une femme portée sur la chose (comme on dit) qu’elle est une petite bonobelle ou une grosse bonobelle !
Que vient faire le peuple porcin dans nos représentations du sexe humain ? C’est un mystère pour moi. Je ne suis pas sûr que même Dieu le sache et sans doute n’est-il pas convenable de le lui demander ; même si, notons-le, c’est bien lui qui a créé ce que nous avons entre les jambes.

###### La loi de Hume #######, La loi méta-éthique de Hume, également appelée guillotine de Hume, dit que l’on ne peut inférer d’un être un…

###### La loi de Hume #######
La loi méta-éthique de Hume, également appelée guillotine de Hume, dit que l’on ne peut inférer d’un être un devoir-être. Autrement dit : de ce qui est, on ne peut déduire ce qui doit être. Formulé à ma façon : d’une description, on ne peut pas déduire une prescription. Ou : ce qui est n’est pas une recommandation pour ce qui doit être. Notre manière de concevoir la norme est pourtant fortement influencée par ce qui est. Il y a une gigantesque dose de fatalisme renforcé et une colossale résignation dans ce manque d’ambition de l’esprit qui consiste à se dire que ce qui est est ce qui doit être. Cette pensée panglossienne paralyse notre réflexion : « les choses sont comme ça !… Que voulez-vous, mon brave ? » Cette disposition d’esprit est un énorme frein pour tout changement, donc pour tout progrès.
C’est ainsi que tout le monde mange de la viande parce que tout le monde mange de la viande. On boit du lait de vache parce qu’on boit du lait de vache…

Combien de fois entend-on que les femelles sont bien traitées pour se rendre compte sur place que, le marché aidant, leurs petits leurs sont…

Combien de fois entend-on que les femelles sont bien traitées pour se rendre compte sur place que, le marché aidant, leurs petits leurs sont enlevées pour accroitre la production et que toutes sont en 3-4 ans maximum éliminées pour faire place à des plus jeunes au meilleur rendement. Sans compter une sélection qui s’opère au profit des meilleure “mamelles” qui finissent par devenir monstrueuses.

manmeds.top | 502: Bad gateway

Error 502 Ray ID: 3e0572fcd0517e3f • 2018-01-20 22:25:21 UTC

Bad gateway

You

Browser

Working
Detroit

Cloudflare

Working
manmeds.top

Host

Error

What happened?

The web server reported a bad gateway error.

What can I do?

Please try again in a few minutes.